bandeau principal

Actualités

Culture Bas-Saint-Laurent se réjouit du succès de ses outils numériques

Nadia Gagné, responsable des communications, devant la plateforme web de CBSL

6 décembre 2018
Écrit par Anya Maali
Catégorie : Communiqué

Rimouski, le 6 décembre 2018Culture Bas-Saint-Laurent (CBSL) est heureuse de constater la popularité de ses outils en ligne et le rayonnement de ses membres via sa plateforme web, tout juste un an après le lancement de sa nouvelle image et de son changement de dénomination.

Un succès qui va bien au-delà de ses attentes

CBSL remarque une importante hausse de fréquentations sur son site internet depuis son lancement le 6 décembre 2017 avec près de 40 000 utilisateurs et 135 000 pages visitées au courant de l’année. Cela représente une hausse de plus 178 % de nouveaux utilisateurs en comparant avec la même période en 2016-2017. De cette augmentation, 3 outils numériques se démarquent particulièrement.


L’incontournable guide de soutien à la carrière artistique!

Disponible en ligne depuis 2009, le guide a été créé comme support au mandat de service-conseil de CBSL afin de fournir des repères aux créateurs engagés dans une démarche professionnelle. L’outil a toujours connu une popularité croissante, davantage marquée depuis la bonification apportée lors du lancement du nouveau site web. Avec une fréquentation de 24 000 visiteurs uniques pour 30 000 pages vues depuis les 12 derniers mois, l’outil montre également une expansion de sa portée, plus précisément pour le curriculum vitae artistique, parfois au-delà du Bas-Saint-Laurent (Montréal : 800 utilisateurs, Québec : 200 utilisateurs) et même du Québec (près de 1000 utilisateurs répartis à Paris, Bruxelles, Lyon, Casablanca, etc.).


Le calendrier culturel de Culture Bas-Saint-Laurent : mission accomplie!

Le calendrier culturel, qui répertorie gratuitement tout l’événementiel culturel de la région, a très bien répondu à une demande de la communauté qui était là depuis quelques décennies déjà. La fréquentation du calendrier, depuis sa création l’an dernier en collaboration avec La baratte culturelle, dépasse les espérances de Culture Bas-Saint-Laurent. Avec une hausse de consultations au fil des mois, il apparaît que son utilisation entre de plus en plus dans les habitudes de la communauté bas-laurentienne avec un peu plus de 17 000 pages visitées pour 14 000 utilisateurs.

La portée de l’outil pourra encore être accrue dans la prochaine année. « On souhaite développer des collaborations avec les diffuseurs et les agents culturels de la région pour répondre plus efficacement aux besoins de la communauté. On aimerait que le calendrier soit une référence non seulement pour le public, mais aussi un moyen pour tous types de diffuseurs de pouvoir collaborer entre eux et de faciliter leur planification en plus de faire rayonner leurs programmations respectives », mentionne Nadia Gagné, responsable des communications de Culture Bas-Saint-Laurent.


Le répertoire des membres : une vitrine sur les artistes et professionnels de la culture

CBSL ne peut que se réjouir aussi de la très bonne performance de son répertoire des membres avec 10 000 visiteurs pour une fréquence de 18 000 visites. Un outil en ligne qui découle, tout comme le calendrier culturel, du mandat de promotion de l’organisme. Le répertoire permet aux artistes et professionnels de la culture de faire rayonner davantage leurs travaux et réalisations et même, pour certain, d’être une vitrine professionnelle à l’instar d’un site Web.

Par ailleurs, CBSL œuvre constamment à l’amélioration de ses autres outils (guide d’activités pour les écoles, blogue, actualités culturelles, etc.) afin, tel que le veut sa mission, de mieux soutenir, informer, représenter, promouvoir et accompagner la communauté artistique et culturelle bas-laurentienne.


Le site internet de Culture Bas-Saint-Laurent en chiffres

Pour la période du 6 décembre 2017 au 6 décembre 2018 : 

  • 39 800 utilisateurs uniques (191,3 % d’augmentation par rapport à 2016-2017)
  • 135 000 pages vues (202, 7 % d’augmentation par rapport à 2016-2017)

 

Source :

Anya Maali, agente de communication stratégique, Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 



Le Cron démarre