bandeau principal

Actualités

Mise en place de trois cellules d’innovation en transformation numérique

©Katell Arnault de la Ménardière

3 février 2020
Écrit par CBSL
Catégorie : Communiqué

Rivière-du-Loup, le 27 janvier 2020 – Dans le cadre du projet Exploration et cocréation : le numérique en tourisme et culture, le Living Lab en innovation ouverte (LLio) du Cégep de Rivière-du-Loup et Économie sociale Bas-Saint-Laurent amorcent la dernière étape de leur plan de travail qui vise à faire émerger des projets cocréés avec l’approche Design thinking, design centré sur l’humain.

Le milieu preneur, les entreprises collectives du Bas-Saint-Laurent en tourisme et culture, a été invité à soumettre des projets de transformation numérique. Trois projets ont été retenus. Chaque groupe, appelé cellule, bénéficiera d’un accompagnement d’une durée de six à dix mois.

Les projets sélectionnés portent sur :

  • la création d’un parcours de découvertes, ludique, immersif et extérieur sur le site du Parc côtier Kiskotuk afin de transmettre la culture de la Première Nation Malécite de Viger par PARC Bas-Saint-Laurent.
  • la création d’une exposition mobile multisensorielle utilisant la réalité augmentée pour sensibiliser les citoyens aux films classiques du répertoire québécois par Paraloeil - Cinéma et centre de production.
  • la création d’outils ludiques et interactifs pour faire vivre l’histoire du navire Empress of Ireland à des enfants de moins de 12 ans par le Site historique maritime de la Pointe-au-Père.

Composées de cinq à huit intervenants, les cellules d’innovation se rencontreront de cinq à huit fois. Lors de ces rencontres, idéateurs, professionnels de la culture et du tourisme et experts en numérique auront à développer, réfléchir, relancer et questionner les idées novatrices suggérées afin de converger vers un projet d’expérience culturelle/touristique enrichi par le numérique. Chaque cellule devra identifier les attentes et besoins des usagers et générer des pistes de solutions qui seront cocréées, explorées, prototypées puis validées dans le cadre de la démarche.

Ultimement, lorsqu’elles seront concrétisées, ces idées permettront à la population et aux visiteurs de vivre des expériences intensifiées et améliorées et d’accéder plus facilement à la culture par le numérique. De plus, les cellules contribueront à augmenter l’attractivité des organisations en offrant une visibilité par le biais d’expériences culturelles enrichies par le numérique et aussi en offrant la possibilité à des citoyens d’être partie prenante de la démarche à titre d’usagers à la validation/utilisation des prototypes.

Au cours de cette dernière phase du projet, des outils de transfert et un évènement collectif sont prévus pour favoriser l’appropriation de la démarche et des résultats par d’autres entreprises culturelles, touristiques et collectives de la région et de partout au Québec. Du point de vue de la recherche, l’équipe s’intéresse notamment à documenter l’impact de ce genre de démarche de cocréation sur la consolidation d’une communauté technoculturelle dans la région.

 

À propos du projet
Le projet Exploration et cocréation : le numérique en tourisme et culture bénéficie du partenariat de Territoires innovants en économie sociale et solidaire (TIESS), de Culture Bas-Saint-Laurent, du Centre de développement et de recherche en intelligence numérique (CDRIN) du Cégep de Matane et du Département de psychosociologie et travail social de l’UQAR. Le projet a été rendu possible grâce à un soutien financier du Programme de soutien aux organismes de recherche et d’innovation du ministère de l’Économie et de l’Innovation.

Citation de madame Marie-Eve Proulx, ministre déléguée au Développement économique régional et ministre responsable des régions de Chaudière-Appalaches, du Bas-Saint-Laurent et de Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine :

« Cette initiative, pilotée par le Living Lab en innovation ouverte du Cégep de Rivière-du-Loup, est une occasion unique pour les citoyens de participer à la vie culturelle de leur communauté et pour les visiteurs de la région de découvrir le Bas-Saint-Laurent. Je félicite les instigateurs du projet de miser sur les technologies numériques pour renouveler leur approche envers la culture locale et, surtout, de s’appuyer sur la participation citoyenne pour valider leur démarche. En accordant un soutien financier de 155 697 $ à ce projet, le gouvernement du Québec démontre une fois de plus sa volonté de redonner de la vitalité aux régions en encourageant leur développement économique et social ».

- 30 -

Source : Service des communications
418 862-6903, poste 2316
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
www.cegeprdl.ca



Le Cron démarre