bandeau principal

Détail de
la formation

Archives et inventaire de l’artiste. Comment s’y retrouver?

Archives et inventaire de l’artiste. Comment s’y retrouver?

22 février 2023


  • Durée : 1 journée
  • Horaire : 9h-17h mercredi 22 février 23
  • Clientèle : Artistes et organismes de toutes disciplines
  • Lieu : - En présence - Culture Bas-Saint-Laurent, 88 Rue St Germain O, Rimouski, QC G5L 4B5
  • Coûts pour les organisations
    assujetties à la Loi 90 :
    400$
  • Coût : 60$
  • Formateur : Serge Allaire
  • Date limite d'inscription : 2023-02-15
  • Nombre de places : 12
Inscription en ligne

Description

Tout au long de sa carrière, un artiste produira un nombre important d’œuvres d’art et cumulera passablement d’archives et de documents témoignant d’une part de son parcours artistique (ébauches préparatoires, croquis, plans, photographies, coûts de production des œuvres, notes, etc.) et d’autre part de son cheminement professionnel (carton d’invitation, contrats, photographies, revues de presse, factures, publications de tous types, etc.). Ainsi, au fur et à mesure qu’il évoluera comme artiste, il constituera un inventaire d’œuvres et cumulera bon nombre d’archives. S’il veut assurer la bonne gestion de son inventaire et de ses archives, l’acquisition de certaines compétences et connaissances ainsi que la maîtrise de certains outils de classification deviennent incontournables. Archiviste et historien de sa propre mémoire, l’artiste a la responsabilité de classer et d’archiver les témoins de son parcours artistique et professionnel, tout ayant l’obligation fiscale d’établir son inventaire.

Clientèle cible

Artistes en arts visuels, les héritiers d’artistes et les ayants droit

Objectifs

  • Sensibiliser les artistes en arts visuels aux nécessités de l’archivage et de l’inventaire, et des retombées positives.
  • Outiller les artistes pour la conception et l’utilisation d’une base de données et/ou un mode de classification correspondant à la nature de leurs œuvres et répondant aux normes muséales et fiscales;
  • Développer l’autonomie des participants en ce qui concerne la gestion de l’inventaire de leurs œuvres et de leurs archives.

Contenu

Lors de cette formation, les participants pourront se familiariser avec les différentes fonctions et objectifs de l’inventaire et de l’archivage, mais aussi avec les différents paramètres et les diverses normes d’un inventaire. Les participants découvriront aussi une méthode, des règles et des outils de classification de leurs œuvres et de leurs archives qui répondent aux normes muséales et qui soient en lien avec leur pratique artistique.

La formation traitera des éléments suivants :

  1. Rôles, fonctions et finalités des archives et d’un inventaire;
  2. Paramètres permettant de constituer aisément une base de données multifonctionnelle;
  3. Entretenir et mettre à jour son inventaire, sa base de données en fonction des particularités des médiums et disciplines artistiques (gravure, photo, installation, sculpture, etc.).

Résultats attendus

À la suite de cette formation, les participants,

  • seront mieux outillés pour classifier et ordonner leurs archives afin de répondre aux critères muséaux et institutionnels;
  • sauront établir et gérer leurs inventaires et archives de manière adéquate et efficace.

Stratégie pédagogique

  • Exposés théoriques - Définition des fonctions et avantages de la classification et présentation d’un outil simple, à usages multiples et répondant aux normes muséales.
  • Matériel didactique - Cahier contenant des modèles de base de données; des exercices pratiques de rédaction, un questionnaire, des notes, des exemples, et une liste de ressources. 
  • Discussions de groupe

Formateur

SERGE ALLAIRE détient une maîtrise en Études des arts et prépare actuellement un doctorat en sémiologie à l’Université du Québec à Montréal, où il enseigne l’histoire de l’art et de la photographie au Département d’histoire de l’art. Comme chercheur en histoire de l’art spécialisé en photographie contemporaine et commissaire indépendant, il a publié de nombreux articles sur l’histoire de l’art québécois et de la photographie québécoise contemporaine dans différents catalogues d’expositions et de revues spécialisées. 

Depuis 1999, il est reconnu comme expert-évaluateur par la Commission des biens culturels et plusieurs institutions font appel à ses services d’expert évaluateur dans le domaine de la photographie et de l’art contemporain. Il a ainsi produit des rapports pour le compte de différentes institutions tels la Cinémathèque québécoise, les Archives nationales du Québec et différents musées, dont le Musée national des beaux-arts du Québec, le Musée des beaux-arts de Montréal, le Musée régional de Rimouski, le Centre canadien d’architecture. 

Son expérience pratique au niveau de l’inventaire a été acquise lors de la recherche préliminaire de son mémoire de maîtrise où il a dû concevoir l’archivage des documents permettant de retracer l’histoire de la galerie Optica à Montréal. Ces archives sont maintenant déposées aux Archives de l’Université Concordia. Son travail de commissariat conjugué à celui d’expert lui a permis de développer une connaissance accrue des paramètres qui permet l’élaboration des systèmes de gestion des collections dans le secteur muséal, mais aussi de la gestion des fonds d’archives. 

Cette formation est organisée en collaboration avec le RAAV 

logo-raav-1.jpeg

 

 

 

quebec-drapeau.jpeg



Le Cron démarre