bandeau principal

Articles

Hommage à soeur Marguerite Lavoie par Ginette Lepage

 

soeurMarguerite

Le 29 novembre dernier, le Conseil de la culture du Bas-Saint-Laurent perdait la doyenne de ses membres et moi je perdais une douce amie : âgée de 96 ans, sœur Marguerite Lavoie quittait ce monde qu’elle a tant chéri.

Née en 1921 à St-Louis du Ha! Ha!, sœur Marguerite entrait en communauté en 1943, d’abord chez les Sœurs de l’Immaculée Conception, pour joindre un peu plus tard la congrégation des Sœurs du Saint-Rosaire.

Sœur Marguerite aimait la vie, aimait les jeunes et a consacré sa vie à l’enseignement, à la pédagogie. Elle a cumulé 47 années à cette vocation d’enseignante dont 29 dans les écoles publiques, notamment à Gaspé et 18 au département des sciences de l’Éducation de l’UQAR.

Ce qui l’a amenée à devenir membre du Conseil de la culture, c’est son amour de l’écriture, son métier d’écrivaine. Elle a une bonne dizaine de parutions à son actif, dont :

« On devient enseignant, on naît pédagogue », « À bas l’école passe-temps, vive l’apprentissage », « Le bonheur, un art possible »… et plusieurs autres.

Elle croyait fermement au rôle des arts, de la culture et de la créativité dans le développement personnel et social des jeunes et en ce sens aurait facilement pu s’impliquer dans la démarche Re_création.

Elle a été la première lauréate du Prix Hommage décerné en 1999 par le Salon du Livre.

Tant et aussi longtemps que sa santé le lui a permis, elle a assisté aux assemblées générales du Conseil de la culture et a même fait partie du comité du livre mis sur pied par l’organisme.

Nous avions, elle et moi, développé une belle complicité, elle disait prier pour moi, pour mon bonheur et ma santé, elle m’a même fabriqué un chapelet porte-bonheur, en me disant sur un ton taquin que je pouvais toujours le porter en collier… Je l’ai conservé précieusement… le voici d’ailleurs :

Sans titre.png

Marguerite, de là où vous êtes, continuez de veiller sur nous.

Vous nous manquerez…

Ginette Lepage